Palmarès du 18e festival international du film Aventure et Découverte de Val d’Isère


Palmares val disere 1

Le 18ème festival international du film Aventure et Découverte aura une fois de plus émerveillé quelque 8000 spectateurs, au rythme des quatre soirées de projections et de rencontres animées par Sylvain Tesson, toujours très inspiré. Une parenthèse de fraîcheur sublime, qui donne l’envie de prendre le large et de s’envoler vers les sommets.

Le jury, présidé par Luc Jacquet accompagné d’Aurore Asso, Laurent Bignolas et Daniel Fiévet a décerné L’Aigle d’Or – grand prix du festival – au film « Sur le fil de Darwin, la dernière terre inconnue ». Ils souhaitent ainsi souligner l’incroyable engagement mais également la modestie de ces 6 alpinistes français membres du GMHM (Groupe Militaire de Haute Montagne basé à Chamonix), qui ont réalisé une première mondiale, une expédition jusque-là réputée impossible. Cette équipe très unie représentée à Val d’Isère par l’Adjudant-chef Sébastien Bohin a réalisé la traversée de la cordillère de Darwin, en Terre de Feu. Pendant 30 jours, ils ont filmé leur progression incertaine et extrêmement dangereuse sur ces glaciers du bout du monde, soumis aux pires conditions météorologiques de la planète, où ils ne pouvaient compter sur aucun secours.

Palmares val disere 2

Le public a quant à lui été conquis par l’humour – belge – et les performances (sportives et musicales) de l’équipe d’aventuriers-grimpeurs de « Chinajam », partie à l’assaut des 1200 mètres du gigantesque pilier sud-est du Kyzyl Asker, à 5842 m d’altitude, dans le massif des Monts Célestes à la frontière Sino-Kirghize.

Palmares val disere 3

Le Prix Alain Estève de la meilleure réalisation technique revient au film « Stand ». Véritable coup de cœur pour le jury, qui souhaite récompenser la très grande technicité artistique et l’art de transmettre une véritable émotion au service d’une cause : la préservation de l’éco-système de la côte Ouest de la Colombie-Britannique, menacé par un projet d’oléoduc.

Palmares val disere 4

« The boy who flies » décroche le Prix espoir CMC d’encouragement à la réalisation. Benjamin Jordan est ainsi récompensé pour la qualité du film proposé, par rapport à des moyens limités. L’enthousiasme partagé de Godfrey et Benjamin, partis ensemble sur les routes à la conquête du plus haut sommet du Malawi pour que Godfrey réalise son rêve de voler en parapente, est une magnifique invitation à vivre ses rêves les plus fous.

Palmares val disere 5

La chaîne Ushuaïa TV, représentée par Juliette Barthaux, a remis son prix avec beaucoup d’émotion à Laurent Ballesta, en tant que digne héritier de Nicolas Hulot et d’Ushuaïa, un héritage pleinement reconnu et qualifié de familial par Laurent Ballesta. Le film « Le cœlacanthe plongée vers nos origines » est un véritable voyage dans le temps et à plus de 120m de fond, à la rencontre de la plus grande découverte zoologique du XXème siècle. Le cœlacanthe est la preuve vivante de la sortie des eaux il y a 370 millions d’années, marquant le passage des poissons aux premiers vertébrés terrestres à quatre pattes.

Palmares val disere 6

La cérémonie de clôture du festival a également été l’occasion de projeter en avant-première un précieux témoignage et un message d’espoir, celui du glaciologue français Claude Lorius. Ce sont les prémices du prochain film de Luc Jacquet, La Glace et le ciel, dont une partie est tournée à Val d’Isère. Marc Bauer, Maire de Val d’Isère, a quant à lui annoncé la création d’une Fondation Val d’Isère, placée sous l’égide de la Fondation de France. Son objectif sera de valoriser le patrimoine naturel et culturel de Val d’Isère, avec la mise en place de projets environnementaux.

Le palmarès en détail

Aigle d’Or de l’aventure : SUR LE FIL DE DARWIN, LA DERNIERE TERRE INCONNUE
90 MIN- France- 2013 – VF
Réalisation : Jeanne Delasnerie & Jean François Didelot
Production : Victorimage

Palmares val disere 7

Six alpinistes français, membres du GMHM (Groupe Militaire de Haute Montage basé à Chamonix), ont réalisé une première mondiale : La traversée de la cordillère de Darwin, en Terre de Feu. Cette expédition était jusque-là réputée impossible.
Pendant 30 jours, ils ont filmé leur progression incertaine et extrêmement dangereuse sur ces glaciers du bout du monde, soumis aux pires conditions météorologiques de la planète, où ils ne pouvaient compter sur aucun secours. Comment, seuls au monde, ont-ils réussi là où toutes les tentatives précédentes avaient échoué? Grâce à ce document exceptionnel, dévoilant des paysages uniques et grandioses, ils nous invitent à vivre de l’intérieur cette aventure humaine au cœur de l’une des dernières régions inexplorées du monde.

Grand Prix du Public : CHINAJAM
Avant-première
55 MIN – France – 2014 – VF
Réalisation et production : Evrard Wendenbaum

Palmares val disere 8

Dans leur quête infinie de grandes parois vierges, les aventuriers-grimpeurs Sean Villanueva O’Driscoll, Nicolas Favresse, Stéphane Hanssens et Evrard Wendenbaum, se sont dirigés en septembre 2013 vers une vallée reculée du massif des Monts Célestes à la frontière Sino-Kirghize. Là-bas, après deux semaines d’exploration et de portage, puis deux semaines passées en paroi dans des conditions sévères, ils ont gravi en libre, pour la première fois, les 1200 mètres du gigantesque pilier sud-est du Kyzyl Asker, culminant à 5842 mètres d’altitude.
Ce film retrace l’aventure démesurée de cette ascension. Mais au-delà de la performance, c’est aussi l’état d’esprit, l’humour (belge) et les incroyables sessions musicales en paroi de ces grimpeurs qui font de ce film un divertissement savoureux.
Site web : evrardwendenbaum.com

Prix Alain Estève – meilleure réalisation technique : STAND
Avant-première européenne
46 min –CANADA – 2013- VOST
Réalisation : Anthony Bonello & Nicolas Teichrob
Productions : b4apresMedia & Nicolas Teichrob Photography

Palmares val disere 9

STAND transporte le spectateur dans un voyage le long des eaux de la côte Ouest de la Colombie-Britannique. Son littoral splendide, son écosystème vierge et ses modes de vie riches en culture et en histoire sont menacés par le projet d’oléoduc Northern Gateway de la société Enbridge. A travers le regard et l’engagement de Norm Hann, stand-up paddler aventurier, d’une classe de lycéens autochtones qui construisent leurs propres planches de stand-up paddle en signe de protestation, et du surf époustouflant de Raph Bruhwiler, on découvre la richesse de ce peuple, du paysage et de la faune sauvage de cette région qui serait gravement impactée en cas de marée noire. STAND vous emmène au coeur du sujet et à chaque coup de pagaie, dévoile un peu plus l’âme de la côte Ouest de la Colombie-Britannique.
Site web : standfilm.com

Prix ESPOIR CMC – encouragement à la réalisation : THE BOY WHO FLIES
45 MIN- CANADA – 2013 – VOST
Production et réalisation: Benjamin Jordan

Palmares val disere 10

Le parapentiste canadien Benjamin Jordan poursuit ses rêves en se rendant au Malawi pour apprendre aux enfants les joies du cerf-volant. C’est là qu’il rencontre Godfrey, un jeune homme qui a toujours rêvé de voler en parapente, malgré son manque de moyens. Ce binôme singulier parcourt le pays en vélo et construit des cerfs-volants avec les jeunes en les encourageant à suivre leurs rêves quel que soit le défi. Pour le premier vol de Godfrey, leur choix se porte sur le plus haut sommet du Malawi, d’où ils veulent tenter de décoller après plusieurs semaines d’entraînement au sol. Cela fera de Godfrey le premier parapentiste du Malawi.
Site web : theboywhoflies.com

Prix Ushuaïa : LE COELACANTHE PLONGEE VERS NOS ORIGINES
Avant-première
90 MIN- France- 2013- VF
Réalisation : Gil Kebaïli
Productions : Arte, Les films d’ici, Andromède Océanologie

Palmares val disere 11

On croyait le coelacanthe disparu depuis 65 millions d’années, jusqu’en 1938 où un individu a été retrouvé dans les filets d’un pêcheur ! Mais ce colosse de deux mètres, rare et inaccessible, est resté encore caché un demi-siècle avant qu’un sous-marin en ramène les premières vidéos en 1985. Il est considéré comme la plus grande découverte zoologique du XXème siècle. En 2010, le biologiste marin et photographe Laurent Ballesta a réussi à l’approcher en plongée autonome, prouvant ainsi qu’il est accessible grâce à ces nouvelles technologies. En 2013, il y retourne, appuyé par une équipe scientifique internationale composée de généticiens, paléontologues et biologistes, afin d’étudier et percer les mystères du coelacanthe, preuve vivante de la sortie des eaux il y a 370 millions d’années, marquant le passage des poissons aux premiers vertébrés terrestres à quatre pattes. A plus de 120 mètres de fond, ces plongées techniques et éprouvantes vont permettre pour la première fois de réaliser des observations et des expériences scientifiques au contact de coelacanthes vivants. Un voyage dans le temps…

Rendez-vous du 13 au 16 avril 2015 pour la 19e édition !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.


*